Le mardi 8 janvier, spéléo, repos et plage de sable vert

Vincent, Déborah, Pascal, Jo et Alf remontent à la grotte électrique. Il faut faire la topographie des deux galeries en aval du skylight où nous nous étions arrêtés. Nous formons deux équipes topo. Jo et Pascal partent à droite avec le clisimètre, la boussole et le laser. Alf, Vincent et Deb partent à gauche avec la boîte vulcain. A gauche, nous arrivons assez vite sur la fin du fil, nous effectuons encore quelques visées pour un bouclage et nous visitons les trois départs rencontrés en remontant. Nous les topographions tous avec les moyens du bord. Nous effectuons dans les 200 mètres de topo. Nous rejoignons alors le skylight par lequel nous sommes descendus et nous rejoignons Pascal et Jo. Ils ont dépassé l’endroit où nous nous étions arrêtés le jour d’avant, Nous prenons quelques instruments et nous continuons la topographie à cinq. Quelques visées plus loin, dans une partie assez étroite, nous tombons en panne de laser et de  Palm presque en même temps. Alf et Déborah passent une étroiture et découvrent deux départs de taille raisonnable. La grotte électrique n’a pas dit son dernier mot. Le développement est maintenant de 1342 mètres et le dénivelé total est de 82 mètres. En rentrant, nous avons la chance de voir les lueurs du volcan actif se refléter dans les nuages. Sur le chemin du retour, nous avons ‘l’homme qui tombe à pic’ dans la voiture.