Imprimer
Affichages : 1329
Avec ces 128 sorties en 2019, la SSG reste dans les chiffres de 2018. Nous ne comptabilisons que 3 sorties au Salève, 23 dans les autres grottes de Haute-Savoie et 42 dans le Jura. 17 de ces sorties sont du canyoning et 23 sont des visites. Quelques camps de visites, en Ardèche et en Catalogne et un camp explo à Schwytz. Quelques sorties dans le cadre du Spéléo-Secours. Le Salon de la Montagne et un numéro de plus pour notre revue Hypogées, le N°77. Voilà qui résume nos activités pour 2019.
Un junior remonte un puits d’Ardèche (photo Pascal Dupont)
Le Mont Salève, Haute-Savoie
2019 confirme les précédentes années, il semble que les spéléologues genevois boudent un peu ce massif. Ce ne sont que trois sorties qui y sont organisées. Une visite de l’exploration d’une nouvelle grotte mise à jour par les carriers et explorée par les spéléologues d’Annemasse. Une sortie de dépollution aux Crânes où nous avons sorti du matériel de bivouac de la galerie des Fondus. Et un retour à la grotte de la Vire pour évaluer de futurs travaux.


Le massif de Flaine et le Parmelan, Haute-Savoie
Nous pourrions presque reprendre le rapport 2018. C’est donc dans la désobstruction du Loir dans la grotte de Balme 8 que nous passerons le plus de temps. En 8 sorties, ce sont 260 bacs et un gros bloc qui sont sortis de cette désobstruction. Ce qu’on peut dire c’est que la galerie continue.
A la grotte de Balme, en 2019, ce sera surtout des visites qui seront faites. A cela il faut ajouter quelques initiations dans le canyon de Balme.
Une coloration est aussi réalisée dans le gouffre du Mikado.
Quelques visites à la Diau ainsi qu’à la grotte de Mégevette.


Le Jura du Nord au Sud, suisse et français
Cratère d’entrée de la grotte des Naz (photo Sylvain Sommer)Une année complète sans sortie dans le réseau des Fées. Il faut dire que la météorologie n’a pas été au rendez-vous. La saison hivernale n’a pas offert de couverture nuageuse suffisante.
C’est dans la grotte des Naz qu’il y a eu le plus de sorties. Suite aux crues de l’hiver, la stratégie de désobstruction a été revue et la décision a été prise de reprendre la désobstruction dans la Moriaz. Plusieurs séances ont eu lieu et nous nous rapprochons inexorablement du site de la plongée de Sylvain en 2016.
Des travaux de topographie ont repris à la Bouna, nous pouvons espérer une publication pour 2020. La topographie des parties exondées avait été réalisée dans les années 90, puis les explorations se sont calmées. Elles ont depuis repris.
Un nouveau chantier a commencé au Mont Risoux dans le Creux des Lances. Nous espérons que 2020 nous permettra de découvrir une belle cavité dans cette région.
Plusieurs sorties aux grottes de Vallorbe, des visites, de la plongée et un exercice secours.
A proximité de la Givrine, un autre trou est découvert et une désobstruction débute dans ce trou des Coppettes qui a vu trois visites de nos retraités.
Un autre de nos retraités visites les entrées des trous vers le Crêt-de-la-Neige afin de préciser leurs coordonnées GPS.  

Les camps d’Ardèche, du Lot, de Croatie, de Schwyz, de Tsanfleuron et de Catalogne
Quelques sorties spéléos sont organisées lors de notre camp de Pâque en 2019. Deux jeunes enfants de moins de 10 ans découvrent les joies de la spéléologie verticale. Quelques plongeurs partent visiter et se former dans les siphons du Lot. Stéphane et Michael repartent l’été, comme en 2018, rejoindre Luigi et ses amis italiens pour un camp de plongée en Croatie. Le traditionnel camp de Schwytz est restreint, consacré au P0 et à quelques repérages. Notre président et quelques membres participent au camp jurassien sur Tsanfleuron avec de belles découvertes à la clé. Le camp de Catalogne est consacré à la descente de canyons et à la visite de quelques belles cavités. 6 canyons et 5 grottes sont découvertes à cette occasion.
Grotte CP3, Catalogne (photo Sylvain Sommer)
Spéléo-Secours
Cette année, la colonne plongée s’est retrouvée à Vallorbe pour un exercice basé sur le transport du matériel dans des bidons étanches, puis elle a continué au Tessin avec un exercice au mois d’octobre. Pour la colonne 3, l’objectif était de faire un exercice consacré au bivouac. C’est le gouffre de la Pleine Lune qui est choisi pour l’exercice et ce dernier a été précédé d’une séance de préparation.

Désobstruction du creux des Lances (photo Claude Rossi)GlacioSpéléo
Suite aux constatations réalisées en 2018 et aux topographies publiées dans Hypogées N°76, les auteurs sont repartis en 2019 pour voir les évolutions, ils n’ont pas été surpris de constater quelques changements.
Une sortie exploration est aussi faite sur la Mer de glace à Chamonix dans les moulins glaciaires.
Ces observations font l’objets de publications dans Hypogées N°77.

Passeport-Vacances
Au mois de juillet, Pascal, Gérald et Frédéric ont organisé trois éditions de Passeport-Vacances pour le plus grand plaisir des jeunes entre 11 et 14 ans. Ces trois sorties auront permis à 22 jeunes genevois et leurs moniteurs de découvrir les cavités de Vallorbe dans le canton de Vaud ou de Balme en Haute-Savoie.

Genève Montagne
En 2019, la SSG était encore présente au 3ème Salon de la Montagne dans le cadre de l’association Genève Montagne (GM). Nous avons animé deux ateliers, un de montée sur corde et un de franchissement d’étroitures. Entre les deux ateliers, pas moins de 750 passages ont été enregistrés. Dans le cadre de la création d’un centre de la Montagne, l’association GM a géré la construction de deux blocs d’escalade qui ont été inaugurés le 14 septembre. Ces blocs représentent la première pierre à la création du centre. La suite du projet sera la rénovation d’une des deux maisons sur le terrain pour la création d’un centre culturel. La SSG participe avec beaucoup de plaisir à ce projet très motivant.

Conclusion
L’année 2019 compte assez peu de découvertes. Les conditions météos en ont été en grande partie responsable. Les membres de la SSG ont participé aux rendez-vous de la SSS/SGH. Des présentations remarquées sur la glaciospéléo et une sur le réseau des Fées ont été faites au congrès de Sinterlaken. Ajoutons l’organisation d’un apéro dans les grottes de Vallorbe pour l’AD. Il faut aussi noter notre présence au Colloque de Désobstruction d’Azé et aux 50 ans du club de Bellegarde.
La SSG compte actuellement plusieurs chantiers de désobstruction prometteurs. L’année 2020 sera une année intéressante.